Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chat-Malo couture

Apprentissage de l'écriture

En pédagogie Montessori l’enseignement de la lecture commence en même temps que celui de l’écriture.

La préparation à l’écriture :

La préparation directe à l’écriture se fait par l’utilisation simultanée de 2 matériels distincts qui permettent d’isoler et d’entrainer les 2 facteurs mécaniques de l’écriture.

  1. Le premier facteur est le maniement de l’outil qui permet d’écrire, le crayon. Cet apprentissage se fait naturellement dès la maternelle et à la maison avec des dessins, coloriage etc…

Pour l’enfant, cela n’a pas l’air d’être une préparation directe à l’écriture, alors qu’il s’agit bien de cela. C’est en effet pour l’enfant bien plus agréable, facile et motivant que d’enchainer des pages et des pages de petits signes graphiques.

  1. Le second facteur est le tracé des lettres de l’alphabet. Cet apprentissage se fait à partir des lettres rugueuses. C’est un matériel très efficace car il permet de laisser une triple empreinte dans la mémoire grâce à l’association simultanée de la vue, du toucher et de l’ouïe. Je vous en avais déjà parlé ici.

Vous pouvez aussi acheter ce matériel en cliquant sur le lien amazon ci-dessous (pour vous le prix est le même et pour moi cela me fait une petite commission)

Apprentissage de l’écriture :

Malo entrant au CP à la rentrée a déjà acquis ces mécanismes. Il s’agit donc maintenant d’allier les 2 facteurs pour vraiment savoir écrire.

Pendant les 3 ans de maternelle, les enfants apprennent à écrire leur prénom, d’abord en lettres capitales puis en attaché

En fin de grande section, Malo a commencé un cahier d’écriture que nous allons continuer.

Comme c’était l’Euro, il a d’abord voulu écrire les noms des pays participants (ça fait un peu de géographie en même temps). Cela lui faisait envie et du coup il s’applique à les écrire.

Maintenant on va passer à des mots plus productifs : ceux vu avec l’apprentissage des phonèmes. Les écrire en même temps qu’il apprend à les lire permettra de les connaitre plus facilement et c’est plus ludique.

Le cahier d’écriture :

Il faut faire en sorte que l’enfant réalise un joli cahier d’écriture avec toute sa liste de phonèmes. S’il a du mal à écrire, il ne faut surtout pas le reprendre, ne pas gommer, ne pas avoir de jugement négatif qui lui ferait perdre sa confiance en lui. Le moindre jugement négatif peut le décourager définitivement et transformer à l’avenir tout travail d’écriture en une véritable corvée. Il est tout à fait normal qu’un jeune enfant soit maladroit, écrive de grosses lettres, ne suive pas les lignes, etc…

Il lui faut trouver un cahier avec de larges interlignes. S’il a trop de mal à écrire, il est possible de lui tracer des lettres en pointillés afin qu’il ait uniquement à repasser dessus avec son crayon.

Il est possible également d’investir dans ce tableau lumineux reprenant cette idée (Malo l’avait eu à noël) :

Il s’agit de 20 planches effaçables. L’enfant s’exerce aux premiers gestes de l’écriture (lignes droites, vagues, ronds…) puis découvre les 26 lettres de l’alphabet. Le pupitre lumineux lui donne le modèle et lui permet d’écrire ses premiers mots.

Le crayon :

Il est conseillé également au début de laisser l’enfant écrire au crayon à papier qui présente beaucoup d’avantages : il glisse mieux, ne bave pas, ne fait pas de trou, peut se gommer (par l’enfant si il le désire et non par l’adulte), etc…

Voici des photos du cahier d’écrire de Malo :

Apprentissage de l'écriture

Pages commencées en classe

Apprentissage de l'écriture

Les pays de l’Euro

Apprentissage de l'écriture

Les mots à connaitre par cœur

Apprentissage de l'écriture

Les phonèmes en cours d’acquisition

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article